Le groupe Accor proposera à l’assemblée générale des actionnaires du 10 mai prochain, le versement de 12 millions d’euros d’indemnités de départ à Jean-Marc Espalioux, son ancien président. Le document de référence à l’intention des actionnaires indique en outre, qu’il a perçu au titre de 2005 3,7 millions d’euros de souscriptions de salaires ainsi qu’une hausse conséquente de son dernier salaire. Pas mal considérant les conditions dans lesquelles il a terminé son mandat !
Au cours de cette même année 2005, il a levé pour 8,1 millions d’euros d’options Accor, est-il précisé.
André Martinez, ancien membre du directoire, percevra, lui, 1,7 millions d’euros d’indemnités de départ.
Au total, ces sommes représentent environ un demi mois de salaire pour chacun des salariés du groupe payés au niveau du SMIC. Difficile à avaler lorsque son augmentation annuelle, difficilement obtenue, est de 2,1% !
Il est prévu que le nouveau patron d’Accor, Gilles Pélisson, recevra jusqu’à 36 mois de salaire en cas de rupture de son mandat.

Sources : AFP, La Tribune.