Gilles Pélisson, le directeur général du Groupe Accor limogé cette semaine et remplacé par le patron de McDo, Denis Hennequin, aurait négocié son départ, nous apprend le JDD. Deux années de salaire, soit plus de 5 millions d’euros ou 310 années du SMIC versés au moment de son départ. Le minimum recommandé par l’Afep-Medef, précise-t-on. Pour se séparer de quelqu’un dont on n’est pas content, ce n’est pas si mal !
Surtout lorsqu’on sait qu’un salarié abusivement licencié peut espérer une indemnisation maximal de 6 mois de salaire après une longue procédure au Conseil des Prud’hommes, institution et montant sans arrêt jugés excessifs par le Medef.
Encore une illustration du monde du travail au double standard de moins en moins acceptable par les salariés qui revendiquent à juste titre, leur part des richesses produites.

Lisez « les dessous d’un limogeage« .