Serge Weinberg, le nouveau président du directoire et n° 2 du groupe Accor, ex-P.-D.G. de Pinault Printemps Redoute, à la tête d’un fonds d’investissement portant son nom évalué à quelques 400 millions d’euros, va toucher selon la presse, un salaire annuel de 500 000 euros au titre de son nouveau poste.
Ayant déclaré lui-même qu’il ne compte pas consacrer plus de 10% de son temps à la présidence du directoire car « le vrai pouvoir est détenu par Gilles Pélisson » – le nouveau P.-D.G. – on peut en déduire que s’il comptait y faire un temps complet, il s’attendrait à un salaire de 5 millions d’euros annuels !
Les salaires des autres dirigeants n’ont pas filtré à la presse, mais « l’amélioration de la profitabilité » réclamée par Gilles Pélisson ira sans doute les financer. Le principe de gouvernance de l’entreprise a peut être changé, mais l’injustice du partage des richesses s’accentue

Sources : RMCInfo, Libération, PRNewswire, etc.