[audio:857.mp3]
Les dirigeants du groupe Accor peuvent dormir tranquilles ! Avec leur sondage annuel réalisé par IPSOS, le groupe fait ressortir que « seulement » un tiers des salariés en France se disent « heureux dans leur travail », une statistique qui aurait baissée de 7 points en deux ans. Ils sont encore moins nombreux à se dire satisfaits de leur rémunération et de leurs avantages sociaux.
C’est bien connu, on peut faire dire ce que l’on veut aux chiffres ! Et ceux là doivent correspondre à peu près à la réalité des employés des activités hôtellerie/restauration du groupe Accor. Avec grosso modo les deux tiers d’entre eux cantonnés dans une fourchette entre 1 et 1,3 fois le SMIC, l’écart de rémunération entre les moins qualifiés et leurs responsables de service, figurent parmi les moins élevé du pays. Au point où le gouvernement sort de nouvelles aides pour subventionner artisans et multinationales dans un effort de réparer les dégats causés par l’effet d’aubaine des remises de cotisations sociales sur le SMIC. Le groupe porte aussi une large responsabilité au regard des statistiques de la branche HCR qui démontre que plus de 53% des salariés (plus d’un sur deux) est payé au taux horaire du SMIC !
Mais comme on est dans « la norme », le groupe trouvera sans doute dans son sondage un bon prétexte pour ne pas écouter leur grogne.