Lorsqu’on a entendu les négociateurs de la direction dénoncer « l’augmentation faramineuse du SMIC ces dernières années », « les charges disproportionnées qui pèsent sur l’entreprise » pour assurer la protection sociale des salariés les plus modestes
Vous nous excuserez si nous sommes un peu écoeurés !
Entre 12 et 15 millions d’euros sont réservés pour récompenser Jean-Marc Espalioux lors de son départ. Soit entre 740 et 920 années du SMIC ! Le salaire brut de 23 collaborateurs français durant toute leur vie ! Ou une prime de 525 euros pour chacun des 28 540 salariés en France.
Même en le partageant avec les salariés du groupe dans le monde entier, cela représenterait l’équivalent d’une prime de 89 euros chacun pour les 168 619 salariés du groupe comptabilisés à fin 2004. Pour bon nombre d’entre eux en Asie-Pacifique, cette somme-là équivaut à un mois de salaire !
Décidément, pour le partage des richesses, il reste de la marge !