Après avoir annoncé en mai dernier, l’arrêt du « Plan de Sauvegarde de l’Emploi » autour d’une diminution des effectifs d’environ 320 salariés au lieu des 413 initialement prévus, les motifs purement spéculatifs d’American Express Voyages se confirment.
Renouant avec les suppressions d’emplois, la direction a réuni vendredi dernier le Comité Central d’Entreprise afin d’annoncer en « toute transparence » la sous-traitance du service paie qui élabore jusqu’à présent les bulletins de salaires des personnels des filiales voyages et cartes (de paiement).
Les 8 salariés concernés sont désormais dans l’incertitude quand à leur avenir. Licenciés avant ou après être sous-traités, telle est la question ? La direction n’a pas apporté la réponse.
Quand au plan de sauvegarde de l’emploi, il entre dans sa seconde phase en faisant appel d’abord aux départs volontaires.