Haji Gul Hassan, president du syndicat des employés de l’Hôtel Serena à Quetta au Pakistan a été licencié pour son activité syndicale défendant les conditions de travail de ses pairs. Lorsqu’il s’est approché de l’hôtel pour remettre une lettre signifiant son désaccord, il a été tabassé par des vigils devant et avec l’approbation tacite des membres de la direction. Quand ses collègues ont voulu lui manifesté leur soutien en organisant un rassemblement devant l’hôtel, la direction a fait venir la police qui n’a pas hésité à les jeter dans ses geôles. De tels actes d’intimidation et d’agression sont des violations des droits de l’homme et des conventions internationales du travail. Signifiez votre désapprobation au groupe Serena Hotels, propriété du Fonds de développement économique Aga Khan en envoyant ce message en anglais.