Le considérant peu rentable et trop difficile à livrer depuis la cuisine centrale de Sens, Avenance Enseignement Santé a dénoncé son contrat commercial pour la gestion du restaurant municipal des Riceys dans l’Aube. La société Elite Restauration a bénéficié de l’attribution de ce marché avec effet au 1er septembre 2008.
Alors qu’il était au courant de la dénonciation du contrat depuis plus de deux mois, le Responsable de Secteur d’Avenance a oublié de prévenir son successeur dans les formes et les délais requis, de la présence d’une salariée. de 51 ans, ayant 6 ans d’ancienneté dans le restaurant,
C’est seulement le 29 août que la salariée s’est vue proposer par Avenance un transfert dans le cadre de l’avenant n° 3 de la Convention Collective à Elite Restauration. Le 1er septembre, cette dernière lui signifie que son transfert est refusé pour non respect du délai minimal de 15 jours pour la communication des informations concernant les reprises de personnel.
Aujourd’hui cette salariée est sans emploi depuis plus d’un mois. Elle est convoquée par Avenance pour licenciement pour faute ; elle refuse une mutation à Troyes à plus de 50 km de son lieu de travail habituel.
Le Responsable de Secteur qui a commis la faute de supprimer son emploi, un contrat intermittent à temps partiel, n’est, lui, pas du tout inquiété par Avenance.
La Section Syndicale CFDT n’accepte pas du tout cette situation et fera tout en son pouvoir pour accompagner cette salariée jusqu’au bout de ses droits.