[audio:868.mp3]
Les négociations annuelles viennent de se terminer dans les filiales « Entreprises » et « Enseignement Santé » d’Avenance.
Le constat : un traitement salarial différent pour les employés des deux secteurs. Alors que ceux d’Avenance Entreprises se voient accordés 1% au 1er juillet 2007 et 1% au 1er décembre 2007, ceux d’Avenance Enseignement Santé auront 1% au 1er juillet mais seulement 0,8% au 1er janvier 2008.
Avenance Entreprises porte la prime de détachement temporaire à 6 € par jour. Avenance Enseignement Santé propose les mêmes malheureux 2,85 € que le SNRC au niveau national.
La prime d’activité continue (PAC) passe à 48,50 € en « Entreprises » et seulement 41,64 € en « Enseignement Santé ».
Avenance Entreprises consacre des enveloppes au rattrapage des salaires des femmes exerçant des postes en cuisine. Elles bénéficient de 1,3% à chacune des deux dates.
Les évolutions professionnelles : Avenance Entreprises y consacre 0,2% de la masse salariale.
Avenance Entreprises positionne les Responsables de préparation au niveau 2B de la grille de classifications de la CCN et les fait accéder au niveau 3A après un parcours de formation.
Les primes de responsabilité et les primes d’exploitation sont augmentées de la même manière que les salaires de base.
Aucun de ces quatre derniers points n’est cité dans le projet d’accord d’Avenance Enseignement Santé ?
Le numéro 3 de la restauration collective en Europe aurait oublié le principe « à travail égal, salaire égal » ?