[audio:826.mp3]
Avenance Enseignement Santé a décidé de prendre de vitesse le Comité Central d’Entreprise en diffusant en toute illégalité son propre compte rendu non signé d’une réunion extraordinaire.
Alors qu’un procès-verbal en bonne et due forme doit recevoir l’approbation des élus avant sa publication dans l’entreprise, la direction qui réunit le CCE tous les 6 mois a cédé à son impatience.
Dans un « Flash Social » daté du 26 avril, la direction relate à sa façon la réunion extraordinaire du CCE dont l’ordre du jour était : « Demandes de suppressions de postes dans les Cuisines Centrales par la Direction » [sic].
Ne manquant pas d’ironie, la direction chronomètre sa propre présentation du projet à 5 minutes ! Soit dans son compte rendu, 6 lignes. Le reste des deux pages du document est consacré à dénigrer et à discréditer les représentants du personnel. « Ambiance atone », « Peu passionnée vu l’enjeu » et d’autres formules proches de la moquerie résume près de 4 heures de débats. C’est à un délit d’entrave caractérisé au fonctionnement du CCE que la direction s’est laissée aller. Seul but apparent : convaincre les salariés que les organisations syndicales ne défendront pas leurs emplois !
Décidémment, Avenance franchit un nouveau seuil dans son dédain des relations sociales. Notre Syndicat prendra les mesures qui s’imposent.