Lors de la réunion du Comité d’Etablissement de la région Est Rhône Alpes, à majorité CFDT, du 15 mars dernier, les élus ont demandé des informations spécifiques concernant des restaurants en difficultés économiques. Craignant pour l’emploi, les élus souhaitaient interroger la direction sur la base d’éléments concrets.
Pour éviter leurs questions, la Directrice des Ressources Humaines est venue avec des informations sur ordinateur. A l’aide d’un vidéo-projecteur, elle a présenté les informations à une vitesse de course de telle manière à ce qu’aucun élu n’ait pu noter l’essentiel de l’information.
Elle a refusé de remettre le moindre élément écrit aux élus (comme il se doit, au préalable de la réunion). Ceux-ci, c’est un comble, ont du lui rappeler leur obligation de confidentialité. Sans résultat

L’Inspecteur du travail est saisie de l’affaire !