Principale filiale du groupe Elior qui annonce une progression de son résultat d’exploitation de +8,9% et de son résultat courant avant impôt de +16,0%, Avenance réserve la plus grande partie des richesses engendrées par le travail de ses salariés, aux seuls actionnaires.
Pour les employés, il ne reste que les bas salaires, les fins de mois difficiles, la non reconnaissance des qualifications, l’ancienneté non reconnue, la formation au rabais, les horaires «élastiques », le lundi de pentecôte supprimé, les mutations arbitraires, les remontrances, les sanctions injustifiées, etc.
La section syndicale CFDT réclame une revalorisation sérieuse des salaires et des améliorations des conditions de travail. Téléchargez le tract ici