[audio:812.mp3]
Depuis plus de deux ans, Avenance Entreprises négocie avec les organisations syndicales une prorogation des mandats des élus du Comité d’Etablissement et du CHSCT en Ile de France. Une durée des mandats doublée car la direction s’entête a vouloir restructurer la représentation du personnel en la divisant pour mieux régner. Las de ces remaniements qui ont lieu quasiment tous les deux ans dans cette entreprise, les organisations syndicales n’arrivent pas à se mettre d’accord sur les contours de ces nouvelles représentations. Les unes trouvent que la démarche abusive et souhaitent conserver les institutions en place. D’autres cherchent leur avantage dans un remaniement.
La CFDT démontre que des salariés seront lésés et la Direction Départementale du Travail et de l’Emploi tranche une première fois à sa demande. Une organisation concurrente conteste cette décision.
Dans l’intervalle, la direction commence à organiser des élections. Elle recueille des listes de candidatures puis annule la procédure. Curieusement, des candidats sont aussitôt mutés. La CFDT saisit la justice pour faire jouer la protection de ses candidats.
Au bout d’un certain nombre de procédures administratives, la DDTE s’apprête à rendre une nouvelle décision cette semaine et les organisations approchent d’une entente.
Mais la direction annonce sa décision, quelque soit celle de la DDTE, de mettre fin au 31 mars 2007 à tous les mandats actuellement prorogés et ferme ainsi la porte à toute autre négociation.
La CFDT avec les autres syndicats concernés appelle à un rassemblement devant le siège social , 65 rue de Bercy, 75012 Paris (Métro Bercy) à 15 heures le vendredi 30 mars.

Télécharger le tract de l’intersyndicale ici.