[audio:803.mp3]
Sans concertation ni négociation ni même avis de ses Comités d’Entreprise, le groupe Elior a diffusé un Guide des Métiers composé d’environ 40 fiches de postes. Ressemblant fort à celles habituellement mises en place dans le cadre d’un système de classifications d’entreprise ou encore dans le cadre des normes de qualité ISO 9000, ce guide a été diffusé dans les filiales sans explications suffisamment claires.
Résultat : à Avenance Entreprises, certains membres de la hiérarchie particulièrement zélés ont voulu les imposer comme avenant au contrat de travail des salariés. D’autres ont tenté de modifier leurs tâches pour s’y conformer. Certains sont allés plus loin en voulant sanctionner les salariés qui ne s’y pliaient pas immédiatement. Des responsables locaux ont même reçu des lettres de mission les mettant devant l’obligation de les faire appliquer.
Ces excès ont été désavoués lors d’une réunion du CE le 15 février dernier. Selon le président, ses fiches n’ont pas vocation à servir pour sanctionner les salariés et ne doivent pas être utilisées contractuellement. Elles sont des outils d’évolution pour les salariés qui souhaitent exercer différents métiers au sein du groupe.
L’affaire n’est pas close pour autant. La CFDT a interpellé Catherine Chouard, la Directrice des Ressources Humaines du groupe, maintes fois citée en exemple, pour lui signaler cette utilisation inattendue de ces outils de gestion. Un couac de la communication
voulu ou non ?