Le 15 octobre 2004 à 9h00, 12 salariés ou ex-salariés des Bateaux Mouches parisiens passeront au Conseil des Prud’hommes pour demander un total cumulé de plus 200 000 euros. Motifs :

  • licenciement sans cause réelle et sérieuse
  • rappels de salaires tels que congés payés, indemnités de licenciements, etc.
  • harcèlement moral
  • violation du satut protecteur des représentants du personnel,
  • remise de bulletins de paie conformes
  • etc.
  • La CFDT est confiant que cette juridiction saura faire comprendre à la SA Compagnie des Bateaux Mouches que l’on ne transgresse pas impunément les lois sociales de notre pays.
    En effet, toutes ces personnes ont été injustement licenciées après avoir fait connaître leur adhésion à la CFDT au moment des élections professionnelles.