Après 51 jours de grève, un médiateur a été nommé dans le conflit opposant Sodexho à ses salaries du secteur de la santé au Canada.
Le syndicat HEU, représentant les 1400 salariés grèvistes, a sollicité une médiation, vendredi 4 novembre, selon les dispositions du Code du travail de la Colombie Britannique.
Les grèvistes retourneront au travail ce week-end à la demande du syndicat, dans l’attente de la médiation.
Un accord conclu avec un concurrent, Aramark, la semaine dernière, servira de base à une négociation de fin de conflit.
« Sodexho ne pourra plus proposer des salaires au plancher pour des métiers aussi importants que la désinfection des salles d’opérations et la préparation des repas des patients des maisons de retraite » estime Judy Darcy, représentante du syndicat HEU (Syndicat des employés des hôpitaux). « La part des contribuables de la Colombie Britannique versée à Sodexho pour ses prestations est de 400 millions de dollars. Cette société peut certainement verser des salaires décents aux hommes et aux femmes qui travaillent dans nos hôpitaux et nos établissements de santé ».
90% des salariés de Sodexho gagnent entre $10,15 et $10,46 de l’heure. L’accord conclu avec Aramark porte le taux horaire à $13,00 de l’heure minimum pour des emplois identiques.
« Malgré le niveau de service qui doit être maintenu pour se conformer au service minimum en cas de grève, nos membres se sont courageusement battus pour que leurs salaires ne les entraînent pas en dessous des seuils de pauvreté ».
La grève a débuté le 15 septembre lorsque 1100 salariés employés dans 29 sites. Plus de 300 salariés sur sept autres sites les ont rejoint le 14 octobre.

Source : HEU