Les Organisations Syndicales CFDT, CFTC, CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariés de l’UES CARLSON WAGONLIT TRAVEL France à la grève d’une journée le jeudi 12 mai 2005.
Nous refusons la journée de solidarité « Lundi de Pentecôte » du 16 mai 2005, pour les raisons suivantes :
– la journée de solidarité pour financer la prise en charge des personnes dépendantes est une escroquerie qui vise à revisiter les accords signés dans les branches professionnelles et les entreprises ;
– chaque salarié va fournir un travail gratuit et avoir en plus des dépenses (garde d’enfant, transports. etc
) Qui va payer ?
– seule une partie de la richesse créée ce jour là (moins de 30 %) sera reversée à la solidarité au titre des 0,3 %. Le reste viendra se rajouter aux dividendes versés aux actionnaires ;
– les richesses créées ce jour là ne seront pas soumises à cotisations sociales : c’est un manque à gagner pour notre système de protection sociale ;
– il faut 2 minutes par jour pour compenser ce jour de solidarité alors que nous faisons depuis longtemps des heures supplémentaires non rémunérées.
Les Organisations Syndicales demandent la prise en charge par l’employeur du lundi de pentecôte.
Ce mouvement s’inscrit dans notre lutte contre :
– les attaques incessantes contre les intérêts des salariés (baisse du pouvoir d’achat, demande permanente d’une plus grande productivité, de plus en plus de mobilité et de flexibilité) ;
– la suppression programmée de 139 postes ;
– un Plan de Sauvegarde de l’Emploi n’ayant aucun moyen financier pour sauvegarder l’emploi ;
– le volet social du nouveau projet laminé au profit du volet économique.
Non au travail bénévole !
Non à la baisse de nos acquis sociaux !
Oui à la revalorisation de nos salaires !
Oui à la reconnaissance de notre travail !