La nuit du 12 au 13 février n’a porté pas chance à la direction du Casino du Cap d’Agde. L’intersyndicale constituée par la CFDT et FO a appelé l’ensemble du personnel à un mouvement de grève, entraînant la fermeture de l’établissement. Selon son communiqué :
« Devant l’échec programmé des négociations annuelles obligatoires, l’intersyndicale, lors d’une assemblée générale, a décidé de ce mouvement collectif. Malgré les promesses de la nouvelle direction d’amener une approche différente du dialogue social, celle-ci propose les mêmes points déjà refusés l’année précédente. Nous tenons à souligner que l’ensemble du secteur des casinos a reçu des aides conséquentes du gouvernement : modification de l’assiette d’imposition, TVA à 5,5 % pour la restauration… afin de conserver et de pérenniser les emplois dans les casinos. Parallèlement, l’effectif de l’établissement du Cap n’a cessé de se réduire (15 postes déjà supprimés sur un effectif d’environ 90), ceci entraînant une dégradation des conditions de travail. L’intersyndicale appelle donc la direction à ouvrir de nouvelles négociations ».
Décidément, les casinos ne sont pas très joueurs !