Communiqués par le ministère du Travail, les résultats des élections aux comités d’entreprise montrent que pour l’année 2001 la CFDT conserve la première place avec 22,8% des suffrages exprimés. Elle devance, dans l’ordre, la CGT (22,6%), FO (13,1%), la CGC (6,1%) et la CFTC (6,0%). Si, par rapport à 1999, la CFDT reste quasiment stable (0,1%), CGT et FO améliorent leur score, de 1,1 % pour l’une, de 0,9% pour l’autre.
Sur quelque 2,6 millions d’inscrits, le taux de participation s’est élevé à 64,4%, soit un recul de 0,9% en deux ans. Autre constat, plus positif, le nouveau recul des listes de non syndiqués qui cèdent pas moins de 2,8% des voix aux listes syndicales. S’agissant de la CFDT, c’est dans les entreprises de 500 à 999 salariés qu’elle enregistre son meilleur score (en tête, avec 27,5%), tandis qu’elle progresse aussi, en continuant d’y occuper la première place, dans celles de 50 à 199 salariés. Au niveau interprofessionnel, elle est en position de leader dans huit régions, avec la Bretagne (34,7%) et les Pays de la Loire (32,4%) comme principales places fortes. Comme les élections aux CE interviennent tous les deux ans, il est intéressant de comparer deux cycles électoraux complets. Ainsi, sur la période 2000 2001, la CFDT recueille 22,8%, soit une progression de 0,6% par rapport au cycle 1998/1999, ce qui la situe juste derrière la CGT (23,5%, en hausse de 0,5%), les non syndiqués arrivant désormais en troisième position avec 22,4% (2,5%), loin devant FO, qui affiche un résultat de 13,1%.