Attention : cet article est mis à jour par celui-ci.

Le Code du travail prévoit que le 1er mai est le seul jour férié obligatoirement chômé et payé. Tous les salariés ne doivent donc pas travailler, ils sont par contre payés. Cette disposition légale prévoit des exceptions pour les établissements et services qui en raison de la nature de leur activité ne peut interrompre le travail. Le secteur des HCR « hôtels cafés restaurants » est concerné par cette dérogation. La convention collective précise les modalités de paiement du 1er mai.

Vous travaillez le 1er mai : Vous avez le droit en plus de votre rémunération à une indemnité correspondante au montant de votre salaire. Cela revient à dire que la journée du 1er mai travaillée est payée double. Les heures supplémentaires effectuées ce jour là sont payées à leur propre taux, ils ne sont pas doublés. Si vous êtes payés au service, l’employeur doit vous verser une indemnité égale au montant de la répartition du service pour cette journée.

Vous ne travaillez pas le 1er mai : Soit parce-que le 1er mai correspond au jour habituel de fermeture de l’entreprise, soit c’est votre jour de repos. Dans ces cas il n’y aucune incidence sur votre rémunération. Si vous êtes payés au fixe vous toucherez votre salaire normal, si vous êtes payés au service vous ne toucherez aucune rémunération. Si le 1er mai est un jour habituel d’ouverture de l’entreprise et que votre employeur décide de fermer, il doit vous verser votre salaire que vous auriez perçu si vous aviez travaillé.