Après sa nomination à un poste confortable au Conseil Economique et Social, c’est maintenant la médaille de Commandeur de la Légion d’Honneur qu’André Daguin (président du groupement patronal, l’Union des Métiers de l’Industrie Hôtelière) a reçu le 16 septembre dernier. Mais qu’a-t-il donc fait pour les mériter ? On a du mal à imaginer qu’un chef de file syndical ayant obligé les pouvoirs politiques à céder 1,5 milliards d’euros de cadeaux fiscaux et à l’origine d’un manque à gagner probable pour l’Etat de 11 milliards d’euros de TVA, puisse être aussi chaleureusement remercié. Par ailleurs, son talent à manier la louche l’amène à la cuisine médiatique. Il vend sa soupe d’opinions indigestes dans l’émission « les grandes gueules » (sic) à RMC Infos en rotation avec un autre « personnage » patronal de notre secteur professionnel, Jacques Maillot (ex Nouvelles Frontières).