André Daguin, président de l’UMIH, le syndicat patronal qui s’est mis en première ligne pour obtenir la baisse du taux de la TVA et le cadeau fiscal sur les charges sociales
celui qui prétend vouloir améliorer l’attractivité de notre profession en enterrant les négociations salariales se voit récompensé par le Président de la République. Il est nommé au Conseil Economique et Social, ce qui lui garantie un revenu minimal d’environ 2600 Euros par mois jusqu’à la fin de ses jours (il n’y a pas de plafond d’âge).