Place Saint Augustin, aujourd’hui, 14 heures. Plus de 300 militants salariés des hôtels, cafés, restaurants se sont regroupés 3 heures durant non loin du siège de l’UMIH afin de faire entendre la cause des salariés et obtenir des contreparties aux cadeaux fiscaux offerts aux restaurateurs.
« Le préfet s’est mis de la partie à la dernière minute » dit Elena Stanciu, Secrétaire Générale du Syndicat, « en interdisant, sous prétexte du plan vigipirate notre manifestation là où elle prévue, devant le siège de l’UMIH, rue d’Anjou et ce, malgré une notification déposée depuis plusieurs semaines. Il doit avoir plein de gens qui sont repartis, car nous n’avons pas eu le temps de prévenir tout le monde ».

300 manifestants devant chez Daguin

« Daguin radin, Daguin démission » – Cela n’a pas empêché aux participants de vociférer suffisamment fort pour faire recevoir une délégation par le président de l’UMIH, décontenancé, malgré tout, par ce début de révolte des salariés de la profession.