Invitées cet après-midi à une négociation de l’ultime chance, les organisations syndicales ont abouti ce soir à la signature d’un protocole d’accord de fin de conflit pour dénouer la crise dans les casinos. Le mot d’ordre de grève lancé en intersyndicale le 19 novembre dernier est donc levé. Seule la CFTC réserve sa signature dans l’attente d’une consultation de ses adhérents.
La délégation CFDT, conduite par Enrique CUEVAS de la Fédération des Services a pu constater la satisfaction de la majorité des revendications des salariés :
– revalorisation des salaires de 3% à partir du 1er janvier 2005 pour tous et 4% pour les plus bas salaires ;
– mise en place d’un contrat de prévoyance gros risques pour l’ensemble des salariés des casinos (entre 40 et 50% des 17 000 salariés non couverts aujourd’hui) avec une prise en charge partielle des cotisations par les employeurs ;
– engagement de négociation dès janvier, des compensations du travail de nuit.
Nos revendications restent toujours l’aménagement des horaires si possible pour réduire l’effet néfaste du travail nocturne sur la santé des salariés, 6 jours de repos compensateurs par an et une majoration de 25% pour les heures de nuit (21h – 6h).
La mobilisation a payé.
Nous souhaitons désormais que notre renforcement syndical dans le secteur permette d’améliorer le dialogue social et d’obtenir une meilleure reconnaissance du travail des salariés de ce secteur.