Le lobby du vin tente de faire classer ses produits comme aliments.
Alors que le cadeau fiscal aux restaurateurs, que ce soit l’actuelle ristourne de charges sociales ou l’éventuelle baisse de la TVA, se base sur le chiffre d’affaires hors ventes d’alcools, ce serait quand-même génial que le vin soit classé comme aliment. Il entrerait en compte pour les ristournes de charges et lorsque la baisse de la TVA serait obtenue, il serait taxé à 5,5%.
Comme il n’y a pas de hasard dans la vie, cette information pourrait éclairer votre avis : cliquer ici.