A l’issue du deuxième tour, la CFDT acquiert 4 sièges titulaires et 4 sièges suppléants au Comité d’Entreprise, soit une progression d’un siège par rapport aux dernières élections.
Parmi les délégués du personnel, la progression se ressent plus fortement. Au lieu de 45, ils sont désormais 50 à défendre quotidiennement les salariés du premier employeur de l’Ile de France dans ses différents établissements.