Les castmembers qui doivent revêtir les rondeurs de Mickey, Donald et autres personnages Disney qui saluent les visiteurs à longueur de journée à Disneyland Hong Kong sont mécontents des écarts de salaire avec leurs collègues qui participent aux spectacles. Ceux-ci gagnent 22% de plus. Leur syndicat dénonce l’injustice de ces différences de salaire qu’il estime exagérées pour des rôles et des qualifications similaires.
Par ailleurs, ils accusent Disney de mettre la pression sur les salariés afin de les faire accepter la polyvalence et des horaires supérieurs aux 45 heures maximales stipulées dans leurs contrats de travail.
Le syndicat dénoncent l’utilisation de contrats de travail de courte durée (CDD) qui permettent à l’entreprise de se défaire de son obligation de paiement de cotisations pour la protection sociale ainsi que d’autres avantages.
Depuis son ouverture en septembre dernier, les scandales se mulktiplient au parc de Hong Kong. Entre les feux d’artifice gênant les habitants du voisinage, le retrait du menu des restaurants de la soupe à l’aileron de requin, le traitement des chiens de chantier et un problème informatique en février à l’origine d’une mini-émeute lorsque plusieurs centaines de visiteurs se sont vu refuser l’entrée, ce sont maintenant les pratiques de la multinationale en termes de conditions d’emploi font la une. Le gouvernement de Hong Kong, copropriétaire du parc, s’en trouve bien embarrassé.

Source : BBC