Le Synhorcat, furieux, multiplie les déclarations et l’ampleur de sa contestation concernant la mise en oeuvre éventuelle de cet accord. Les lobbies patronaux vont travailler à contresens si jamais le projet atteint un accord nécessitant un décret d’extension pour devenir partie intégrante de la Convention Collective Nationale.
Les petits patrons s’expriment sur le site du Synhorcat. Edifiant !
Par contre, la discrétion est de règle sur le site de l’UMIH.
Du côté des salariés, les signataires commencent à sentir la nécessité de se justifier et de mettre en garde la partie patronale. Ici.