McDonald’s Nouvelle-Zélande a licencié le délégué syndical Sean Bailey pour avoir contribué à révéler que la société n’avait à maintes reprises pas respecté les pauses repas de nombreux/euses employés/es travaillant plus de quatre heures d’affilée, alors que la loi l’y oblige, et pour avoir apporté un témoignage critique devant une commission parlementaire.

Unite est actuellement impliquée dans une action en justice contre McDonald’s à propos du non respect des pauses repas. A la suite du témoignage que Bailey a déposé devant une commission spéciale parlementaire enquêtant sur le droit du travail, il a reçu un courrier de sanction disciplinaire disant « qu’il semble que votre déposition, en tenue de travail, devant la commission parlementaire pourrait contrevenir à vos obligations envers votre employeur ». Les règles du Parlement interdisent expressément de menacer ou de sanctionner un individu pour avoir témoigné.

UTILISEZ LE FORMULAIRE, EN CLIQUANT ICI, POUR ENVOYER UN MESSAGE À MCDONALD’S pour demander sa réintégration !