[audio:1005.mp3]
A Eliance Autoroutes, une filiale du groupe Elior, la direction met en œuvre un accord sur l’aménagement du temps de travail. Pour la CFDT et la CGT, celui-ci marque une régression sociale importante. Les deux organisations cosignent un tract dénonçant ses méfaits…
Pour les temps pleins :
• La suppression de la majoration des heures supplémentaires, elles seront payées au même tarif jusqu’à la 40ème, la majoration ne s’appliquant qu’à partir de la 41ème.
• La suppression des heures défiscalisées.
• L’horaire de référence des temps pleins passe de 35 h à 40 h (payé 35 h).
• La suppression de 2 jours de RTT.
• La suppression pour les temps pleins de gérer la prise de leurs RTT (imposées sur période verte).
Pour les temps partiels :
• Limitation des contrats temps partiels à deux horaires : 25 ou 20 heures.
• Modulation imposée.
• Horaire maxi 26 heures pour les uns et 32h30 pour les autres payées 20 heures et 25 heures respectivement, toute l’année.
• Suppression des heures complémentaires.
• Suppression des heures défiscalisées.
• Possibilité de passer à temps plein pour certains en étant soumis aux mêmes règles que les temps pleins.

Curieux constat : au niveau national, toutes les organisations syndicales s’entendent pour rejeter les projets de rallongement de la durée légale du travail du gouvernement et pestent contre la directive européenne relevant le plafond de la durée autorisée. Dans le cas présent, les représentants de Force Ouvrière et de la CFTC ont décidé d’accompagner l’entreprise en validant cet accord par leurs signatures.