[audio:922.mp3]
Le Groupe ELIOR, par l’intermédiaire de sa filiale AVENANCE SAS, a acquis le groupe VIVAE. Mais Avenance exclut de fait l’Unité Economique et Sociale du Groupe VIVAE des négociations en cours au sein d’Avenance, notamment et surtout, celles concernant la GPEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences).
Sans grand espoir, les représentants CFDT ont saisi les directeurs généraux d’Avenance. Mais ils restent sceptiques quand à l’emploi, craignant un avalé/recraché du groupe Vivae par Avenance qui ne retiendrait que les éléments de restauration collective l’intéressant au plus haut point comme la société « Alsacienne de Restauration ».
Bref, se profile une rapide opération de croissance externe ayant peu de considération pour l’emploi. D’ores et déjà, l’absorption de l’organisme de formation du groupe Vivae est programmée par une filiale d’Elior. Mais que deviendront ces emplois dès lors que la représentation collective du personnel Vivae n’existera plus ?