Extrait de Vivre debout - le journal de Handicap International - n° 32, mai 2007Handicap International et Amnesty International (un partenaire de la CFDT) viennent de rendre public la résiliation de leurs contrats d’assurances avec AXA. Malgré des demandes réitérées de leur part, AXA refuse de renoncer à des investissements indirects dans des entreprises produisant des mines anti-personnels, en violation selon ces organisations avec le traité d’Ottawa.
Notre branche professionnelle compte de nombreux salariés venant de pays où ces infâmes objets sont encore dissimulés dans les campagnes attendant que des enfants, des adultes ou encore des bestiaux domestiques fassent un pas malchanceux. Angola, Burundi, Congo, Ethiopie, Rwanda, Somali, Cambodge, Vietnam, Sri Lanka, Pakistan, Népal, Tchétchénie, et plus près de nous le Kosovo, le Monténégro, la Serbie et l’Irak, bien sûr
On en oublie !
Ces engins dorment inaperçus dans les prairies, les sous-bois, les plages, jusqu’à ce qu’un enfant ou un passant marche dessus, et BOUM !
Mais ces mines ne sont pas faites pour tuer, simplement pour arracher une jambe ou une partie du corps et laisser la victime agoniser sur place.
AXA gère des fonds commun de placement agréés pour recevoir les sommes issues de la participation, de l’intéressement et des plans d’épargne entreprise. Ces fonds sont censés posséder une certaine « éthique ». Or, savoir que les organismes qui les gèrent participent au financement de la production d’engins qui tuent ou qui handicapent à vie des membres des familles, des amis, des compatriotes de nos camarades salariés nous déplaît fortement. A notre avis, ils ne méritent pas de recevoir nos placements qu’ils y collent une étiquette « éthique » ou non.
Notre syndicat demande à ce que toute la lumière soit faite sur cette affaire et que l’agrément d’AXA pour la gestion des fonds salariaux soit retiré céans tenant. De même, pour les gestionnaires des autres fonds qui se trouvent mêlé à une telle hypocrisie.

handicap.flv

Si les gestionnaires de notre épargne salariale contribuent à cela, mieux vaux rembourer nos matelas de billets de banque !

Pour conclure, nous vous recommandons cet excellent guide. Désormais, le choix de notre banque et de notre assurance aura un impact considérable sur le développement durable et la paix dans le monde.

__________

N.B. Une mine anti-personnel coûte $3 à fabriquer et à disséminer (certaines peuvent être largués par hélicoptère) et 1 000 $ à neutraliser.

Si cet article vous interpelle, cliquez ici.