[audio:957.mp3]
Plus de 6 mois après l’avoir licencié, Eurest Algérie persiste à vouloir « punir » un salarié qui a voulu créer une section syndicale pour défendre les droits des salariés à Hassi Messaoud et sur les chantiers des compagnies pétrolières.
Notre syndicat a décidé d’interpeller le directeur général de Compass Group, Richard Cousins, afin d’attirer son attention sur la situation en contradiction totale avec les politiques affichées publiquement par son groupe. Voici un extrait du courrier daté du 29 janvier (traduit) :

[…] Loin d’écouter les réclamations de vos employés, d’abord sur une base individuelle et plus récemment par la voix d’une section syndicale affiliée à l’UGTA, les cadres supérieurs locaux ont réagi avec un mépris viscéral ridiculisant les prétentions de votre groupe à l’exercice d’une responsabilité sociale et en violation flagrante de votre code éthique des relations salariales (1).
La création d’une section syndicale locale a été rejetée même lorsqu’elle fut préconisée par les autorités compétentes défendant la législation sociale. Des membres, et en particulier, son secrétaire général, auraient été harcelés et/ou licenciés. La direction a déposé une série de plaintes, la dernière en date pour diffamation sur Internet, rejetée par le tribunal de Hassi Messaoud le 8 janvier, a été réintroduite près du domicile de l’accusé.
Cette poursuite de la vengeance sur un employé licencié, à notre avis, injustement, il y a plus de six mois est indicatif de l’état d’esprit de vos dirigeants locaux. Elle n’est certainement pas conforme à une politique de dialogue social comme celle qui existe en France où même si les avis divergent parfois entre syndicats et direction, le respect des individus et de la législation est de règle.
La direction algérienne n’a rien à gagner d’un tel comportement. Ce conflit a été relayé sur des sites Internet dans le monde entier et continuera à marquer la réputation déjà fragile d’Eurest Support Services à moins que des mesures soit prises pour inverser la tendance. En effet, cette direction trop zélée risque de provoquer une action internationale des organisations ouvrières à l’encontre de votre groupe qui dépend dans beaucoup de contrats, en particulier avec des compagnies où ils sont influents, sur l’absence d’hostilité des syndicats.
Nous vous invitons à étudier le cas d’Eurest Support Services en Algérie et à prendre les mesures nécessaires pour assurer que le dialogue social devienne une réalité dans cette filiale notamment en réintégrant dans ses fonctions Yacine Zaïd, le secrétaire général de la section syndicale UGTA et en reconnaissant la légitimité de son organisation à représenter vos salariés.

Espérons que la direction internationale du groupe ait un minimum d’autorité sur sa filiale implantée dans le désert algérien pour mettre un coup d’arrêt à cette négation du code de conduite affiché par Compass sur son site web (traduction) :

En tant que société de prestation de services, nos salariés sont la clé du succès de nos affaires. Nous respectons et apprécions l’individualité et la diversité que chaque employé apporte à la société et cherchons à créer un partout où nous opérons, un milieu de travail positif et ouvert.
• Nous nous engageons à des relations avec nos employés, basées sur le respect et la dignité de l’individu et un traitement juste pour tous
• Nous recruterons et promouvrons nos employés sur la base de leurs capacités au travail, sans discrimination
• Nous stimulerons une communication efficace pour permettre à tous nos employés d’effectuer leur travail avec efficacité. Ceci inclura un encouragement et une aide afin de développer les qualifications appropriées pour faire progresser leurs carrières
• Nous donnons la priorité la plus élevée à la santé et à la sécurité de nos employés ainsi qu’à la sécurité de l’environnement dans lequel ils travaillent
• Nous ne tolérerons aucune forme de discrimination ou de harcèlement sexuel, physique, mental ou autre envers nos employés de la part de notre propre personnel ou de tiers
• Nous appliquerons des politiques de rémunération équitables et justes
• Nous exigeons de tout employé ayant un conflit d’intérêt potentiel de le signaler à son responsable hiérarchique

Dans l’attente d’une réponse…

Voir d’autres articles sur Eurest Algérie.