Le 05 décembre 2006, la Cour d’Appel de Paris confirmait le jugement rendu par le Conseil de Prud’hommes de Meaux qui estimait que le temps de trajet entre le vestiaire d’habillage et le lieu de travail (attraction, boutiques, restauration, etc.) était considéré comme du temps de travail effectif et devait être rémunéré comme tel. Ce jugement avait permis à plus de 30 salariés de percevoir 2 à 4 mois de rappel de salaire. C’est dans ce contexte que la direction d’Eurodisney décida de se pourvoir en cassation, et pour cause, plus de 250 dossiers attendaient le même jugement, l’enjeu était énorme !

Le 14 janvier dernier, la Cour de Cassation, par son jugement, décida de mettre fin à cet épisode juridique, rétablissant les salariés dans leurs droits. Ce jugement historique, va permettre à plus de 300 salariés qui ont fait confiance à la CFDT, de toucher un arriéré de salaire qui peut aller de 1000€ à 4000€, de quoi donner une bouffée d’oxygène. C’est une grande victoire pour la CFDT. L’implication et la ténacité des militants CFDT d’Eurodisney a fini par payer.