La mobilisation continue et elle s’est même amplifiée aujourd’hui. Ce n’est pas loin de 500 salariés qui se sont déclarés grévistes sur le parc de Disneyland Paris. Comme nous l’avions prédit hier, le mouvement s’est durci : blocage de l’entrée des parkings ainsi que l’entrée aux caisses, des attractions bloquées (Pirates des Caraïbes…), les parades annulées… Bref, aujourd’hui l’activité du parc a été lourdement impactée par ce mouvement social. Un effet révélateur du ras le bol des salariés qui s’est traduit par l’élargissement du mouvement et qui va au-delà du service de la maintenance (service des réservations, costuming se sont joints à cette action), il est certain que nous allons vers un élargissement de la grève sur l’ensemble des secteurs du parc. La direction refuse toute négociation. Pire, le vice-président des relations sociales qui suit de très près ces actions, n’hésite pas par ces interventions à jeter de l’huile sur le feu en s’adressant aux grévistes. La CFDT dénonce fortement cette attitude qui est irrationnelle pour une direction dans de telles circonstances. Si le mouvement perdure et se durcit, la direction en sera la seule responsable et devra assumer toutes les conséquences. Demain la grève sera reconduite, et la CFDT appelle tous les salariés d’Eurodisney, quelles que soient leurs activités, à rejoindre le mouvement. Nous sommes plus que jamais déterminés à aller jusqu’au bout de notre action et cela au nom d’une certaine justice sociale que la CFDT défend à travers ses revendications.