[audio:742.mp3]
Ce mardi 5 décembre, la Cour d’appel de Paris vient de confirmer en tout point, le jugement rendu en mars dernier par le Conseil de Prud’hommes de Meaux. Depuis 2000 et pas seulement à partir d’avril 2007, comme il est prévu dans l’avenant n° 6, le temps de trajet des salariés costumés (Attraction, Boutiques, Restauration , etc.) est du temps de travail effectif et doit être rémunéré comme tel.
Grâce à la CFDT, 31 salariés adhérents percevront en moyenne de 2 à 4 mois de rappel de salaire. Environ 170 autres sont en attente d’une décision toute aussi conforme. La CFDT invite les centaines d’autres salariés concernés à envisager la même démarche, afin de contraindre l’employeur à négocier sur cette rétroactivité.
Enfin, la CFDT se réjouit de cette décision et indique, que sans préjuger de sa position finale sur l’avenant n°6, la disposition relative au temps de trajet ne peut désormais apparaître comme une concession faite aux salariés, mais plus justement un dû.