Face aux expulsions dans le logement, la CFDT – avec les autres organisations syndicales – propose un nouveau dispositif, la garantie des risques locatifs. Celui-ci permettrait aux bailleurs de ne plus subir l’impayé de loyer et aux locataires de ne plus craindre l’engrenage qui conduit à l’expulsion pour ne pas avoir pu honorer leurs loyers.
Ce dispositif, mutualisant le risque, pourrait se mettre en place dans les prochains mois.
De leur côté, les assurances plaident pour un système individualisé duquel seraient rejetés les plus modestes ou les titulaires d’un contrat de travail erratique.
La CFDT demande au Premier ministre d’arbitrer en faveur des partenaires sociaux pour contrer le lobby des assurances.
Pour la CFDT, la garantie des risques locatifs est un élément supplémentaire pour renforcer la cohésion sociale.

Déclaration de ce jour d’Yvonne Delemotte, secrétaire nationale © CFDT