Jeudi dernier, 650 employés de restauration réunis par leur syndicat, le TGWU, ont voté à une large majorité en faveur d’un accord de fin de conflit avec Gate Gourmet. 400 des 700 salariés « licenciés par mégaphone » retrouveront leurs emplois. Mais d’autres devront accepter des indemnités de départ volontaire négociées avec la compagnie et 144 personnes seront licenciées pour motif économique.
Les termes de l’accord seront proposés à l’ensemble des mille employés de la compagnie en Grande Bretagne.
Le TGWU réclame des changements législatifs pour mettre un terme à la victimisation des salariés dans le cadre de difficultés économiques des entreprises et afin de permettre des actions de solidarité. Le syndicat a obtenu le soutien du partir travailliste sur ces points lors de sa récente conférence à Brighton.
Gate Gourmet fournit 80 000 repas par jour à British Airways et les salariés des deux compagnies se côtoient quotidiennement sur les pistes. Apprenant le sort de leurs collègues, les salariés de British Airways avaient entamé un mouvement de solidarité en juillet dernier. 700 avions sont restés au sol et 10 000 voyageurs ont été affectés. Ce mouvement avait été déclaré illégal et des sanctions prises à l’encontre de certains participants.

Source : Labourstart