Gate Gourmet : piquet de grève à Dusseldorf

L’encre à peine séchée sur l’accord entre Gate Gourmet et le TGWU britannique à l’aéroport Heathrow à Londres, un nouveau conflit impliquant les cuisines de l’air a éclaté à l’aéroport de Düsseldorf, où les travailleurs ont débrayé à la suite d’une impasse dans les négociations collectives.
Les négociations en vue du renouvellement de la convention collective ont débuté en juillet. La fédération des travailleurs de l’alimentation et de la restauration NGG a alors demandé une augmentation de salaire de 4,5% afin de couvrir l’inflation et des conditions de travail de plus en plus exigeantes. En réponse, Gate Gourmet a exigé des concessions sur les heures de travail, les congés et les primes de quart. Le comité de négociation refusant d’aborder ces questions – dont plusieurs ne font pas partie du cadre de négociation avec les sociétés mais sont négociées à l’échelle de la branche – Gate Gourmet a évoqué la possibilité de licenciements pour excédent d’effectif.
Quelques 90 travailleurs sont maintenant en grève à l’aéroport de Düsseldorf, où un piquet de grève permanent a été établi. La NGG publie un bulletin quotidien contenant des entrevues avec les travailleurs en grève et des mises à jour sur les répercussions de la grève pour les clients de Gate Gourmet à l’aéroport de Düsseldorf, le transporteur vacancier LTU, Turkish Airlines et Air France. Les travailleurs en grève ont reçu l’appui du personnel de cabine de LTU et les passagers ont exprimé leur compréhension et leur soutien aux demandes des grévistes.