[audio:796.mp3]
Texas Pacific Group, le fonds d’investissement américain qui a racheté Gate Gourmet à Swissair en 2002 a discrètement complété une cession totale de ses parts le 1er mars dernier. La société qui fabrique des plateaux-repas pour les passagers de certaines compagnies aériennes appartient désormais à une quarantaine de fonds différents. TPG n’a effectué aucune déclaration publique à propos de Gate Gourmet plus d’un an, après avoir connu des difficultés avec les syndicats représentant ses salariés dans différents pays du monde (Grande Bretagne, Allemagne
).
Lors de son rachat, Gate Gourmet employait 25 000 personnes, au jour de sa cession par TPG « environ » 20 000. Il devient de plus en plus intolérable que des fonds d’investissement détruisent des emplois, cantonnent leurs employés au salaire minimum sans espoir de progression sociale dans l’unique but d’un profit maximal dans un temps record.
Le comble : TPG a signé la veille, avec certains de ses concurrents les plus puissants, un appel à davantage de transparence dans leurs opérations financières.

Source