Le gouvernement continue d’arranger sa base électorale…
Les chefs d’entreprises artisanales, industrielles ou commerciales, les membres des professions libérales, leurs conjoints participant effectivement à l’activité de l’entreprise à titre professionnel et habituel ainsi que leurs collaborateurs non-salariés (dans les HCR, ce sont les conjoints-collaborateurs – souvenez-vous, le gouvernement a déjà fourni des aides fiscales à leur intention) peuvent maintenant être remplacés par des CDD ou des travailleurs temporaires. (Voir nouveaux articles L122-1-1 et L124-2-1 du Code du travail).
Encore mieux, on peut utiliser des CDD avec un terme précis ou imprécis, une succession de contrats précaires avec un même ou différents salariés sans délai d’attente, prévoir une arrivée anticipée de la personne remplacée ou un terme jusqu’au surlendemain de son retour. (Voir nouveaux articles L122-3-11, L124-7, L122-3-10 et L123-3-7 du Code du travail).