Plus de 90% des salariés de l’hôtel Westin à Paris (ex Intercontinental) ont répondu  à l’appel lancé par la CFDT, CFTC, FO et CGC, paralysant ainsi totalement l’activité de l’hôtel. Augmentation des salaires et conditions de travail sont les principales revendications. Alors que le taux d’occupation des chambres ainsi que les résultats économiques sont bons, la direction refuse une revalorisation conséquente des salaires. Après l’échec des NAO (négociation annuelle obligatoire), les organisations syndicales ont décidé de passer à l’épreuve du rapport de force pour obtenir gain de cause. Des négociations sont prévues ce matin, les discussions risquent d’être tendues, pression oblige, toute la délégation du Président Obama investit dès demain les lieux. Une chose est sûre : l’hôtel sera complet, par contre,  les services et le personnel risquent bien  d’être absents !