La CFDT a appris par la presse, le report de la commission paritaire mixte de la Convention Collective Nationale des Hôtels, Cafés, Restaurants au sujet des salaires prévus le 2 novembre 2005. Cette réunion aura maintenant lieu le 10.
Contacté immédiatement par téléphone, le Ministère n’a offert aucune explication sauf la confirmation du report dite avec un peu de gêne.
Le 8, soit deux jours auparavant se réuniront les 25 ministres des finances des pays européens au sommet ECOFIN. Ils doivent décider de la baisse de la TVA de la restauration en France de 19,6% à 5,5%. Grâce à la présidence anglaise qui attend mettre le gouvernement français dans l’embarras sur d’autres points, celui-ci a été mis à l’ordre du jour.
De là à croire au complot, il n’y a pas loin
si la baisse de la TVA n’est pas accordée, les négociations du 10 novembre se solderont par un échec !
Le gouvernement montre à nouveau sa crainte en termes électoraux des poujadistes de l’UMIH et ses affiliés « petits-patronaux ».
Ainsi, il préfère leur faire empocher les aides actuelles qui leur sont grassement versées chaque trimestre en laissant une grille de salaires de la profession toujours exprimée en Francs.
Rien, plus rien ne les obligeraient à négocier avec les organisations syndicales de salariés soit une contrepartie quelconque soit de la création d’emplois

Le pari quitte ou double du gouvernement
Les comptoirs de bistrot ont-ils encore une influence électorale ? (Oui | Non)
2007 nous le dira

(Pour les journalistes qui souhaitent en savoir plus…)