L’intersyndicale CFDT-CGT-FO-CGC tient à vous faire part de sa position relative au projet de fermeture pour travaux de l’hôtel.

Nous devons tenir un langage de vérité, et vous mettre en garde sur le discours de la Direction qui tente de minimiser les conséquences sociales qui en découlent, notamment sur l’emploi.

Tout d’abord, il est important de préciser que les licenciements pour motif économique, dans le cas où un salarié refuserait de partir volontairement, est illégal. La fermeture d’un hôtel pour travaux n’est pas une cause de licenciement pour motif économique. L’intersyndicale CFDT-CGT-FO-CGC demande le retrait du projet.

La direction s’obstine à ne faire aucun effort pour maintenir des emplois. Elle refuse, malgré les recommandations et les aides de l’Etat, de présenter un plan de sauvegarde des emplois pour les salariés ne désirant pas partir volontairement. L’intersyndicale CFDT-CGT-FO-CGC déplore la stratégie de l’entreprise qui vise à se débarrasser de l’ensemble des salariés, sans prendre des mesures pour maintenir l’emploi, comme cela a été fait dans les autres hôtels parisiens.

La direction ne vous dit pas la vérité, elle tente de vous faire croire que la priorité de réembauchage sera automatique et effective à la fin des travaux. Cela est faux ! Rien n’obligera la direction à reprendre les salariés, au-delà de certains critères qui sont proposés, elle disposera du pouvoir absolu de réembaucher ou pas. L’intersyndicale CFDT-CGT-FO-CGC dénonce cette manipulation d’opinion, en faisant espérer aux salariés leur réintégration à l’issue des travaux.

Les sommes proposées pour inciter les salariés à partir volontairement peuvent être séduisantes, mais attention, cela n’est pas une garantie pour l’avenir. Ce qui est important, c’est l’emploi, et en retrouver un, n’est pas quelque chose d’automatique, surtout avec la même qualification et la même rémunération. L’intersyndicale CFDT-CGT-FO-CGC met en garde les salariés qui seraient tentés de partir trop rapidement avec un chèque à la clé, cela n’assure en aucun cas de retrouver un emploi dans les conditions actuelles.

Nous souhaitons que les salariés de l’hôtel Ritz puissent avoir la possibilité de choisir entre « rester » ou  « partir ». L’intersyndicale CFDT-CGT-FO-CGC demande à la direction de mettre en place de véritables mesures pour maintenir une partie des emplois.

Les salariés de l’hôtel Ritz ont contribué à sa réputation qui est internationale, aujourd’hui, sous prétexte de maintenir sa compétitivité, elle aurait comme unique solution de vous faire partir ou de vous licencier ! Alors qu’elle pourrait profiter de cette fermeture pour mettre en place des actions de formations.

L’intersyndicale CFDT-CGT-FO-CGC demande à la direction et à l’UNSA (syndicat majoritaire au Ritz) d’avoir un discours de vérité et non d’illusions aux salariés. Nous sommes décidés, dès aujourd’hui, à mettre tous les moyens en œuvre pour défendre vos intérêts.