[audio:918.mp3]
Cela prêterait à sourire si on ne connaissait pas les conditions de travail difficiles des réceptionnistes et veilleurs de nuit dans les hôtels. Voilà qu’ils doivent gérer un nouveau phénomène de société !
En effet, une des plus grandes chaînes d’hôtels britanniques, Travelodge, une chaîne de plus de 300 hôtels économiques, se trouvent confrontée à des niveaux inhabituels de somnambulisme parmi ses clients d’affaires. Et souvent, les somnambules sont nus ou peu vêtus.
Au point où la chaîne a décidé d’entamer un programme de formation pour apprendre à ses salariés à gérer ces promeneurs inconscients. Travelodge estime que le nombre d’incidents nocturnes s’est multiplié par sept l’année dernière et 95% des cas concernent des hommes peu ou pas habillés. « Le nombre de cas s’est accru au cours des dernières années et il nous paraît important que notre personnel sachent aider le somnambule le cas échéant » dit Leigh McCarron, directeur du sommeil de la chaîne, dans un rapport.
Une des astuces du « Guide des somnambules » fraîchement imprimé conseille au personnel de garder des serviettes de bain près de la réception au cas où la dignité d’un client devrait être préservée.
Selon la direction, les vagabonds nocturnes posent souvent des questions aux réceptionnistes telles que « Où est la salle de bains ? » « Avez-vous un journal ? » ou « Puis-je réglé, je suis en retard pour mon travail ? »
Les études montre que le somnambulisme peut avoir des causes aussi diverses que le stress, l’alcool, manger trop de fromage ou consommer trop de caféine. Le promenade a généralement lieu une heure ou deux heures après le coucher, lorsqu’on on glisse dans le sommeil profond.
A savoir pourquoi 95% des somnambules seraient des hommes nus, un porte-parole de Travelodge répond : « Nous avons davantage d’hommes parmi nos clients, ce qu’il faudrait prendre en considération ».

Source : Reuters

Et en France, ce phénomène est-il connu ? Participez à notre sondage éclair…

{democracy:2}

N’hésitez pas à témoigner, si vous le souhaitez, à l’aide du formulaire de contact sur cette page. Nous publierons un compte rendu des témoignages reçus.