Les résultats définitifs des élections professionnelles étant désormais connus, la CFDT remercient chaleureusement tous ses électeurs. Depuis la saisine du Conseil d’Etat à la rentrée dernière, la direction et les organisations concurrentes ne cessent de dénigrer les équipes CFDT en de jurer leur défaite aux prochaines élections.
Il n’en a rien été ! Les salariés de la chaîne relevant du GIE National ont bien compris que la CFDT est la seule organisation qui va jusqu’au bout de ses possibilités juridiques et syndicales pour défendre leurs intérêts. Et la seule qui sera encore là dans quatre ans pour continuer à les défendre !
Ainsi, dans le collège employés, la CFDT a obtenu deux fois et demi le nombre de voix de son concurrent le plus proche (359 contre 140) et davantage de voix que la totalité de ses concurrents réunis (359 contre 290).
La direction ferait bien d’entendre le message ! Aucun accord d’entreprise ne pourra être conclu au sein de la chaîne durant les quatre prochaines années sans l’assentiment de la CFDT (1).

(1) La Fillon de 2004 instaure un droit d’opposition à la mise en œuvre des accords d’entreprise par les organisations non signataires ayant réunis plus de 50% des voix au premier tour de la dernière élection du CE – la CFDT les possède très largement à elle seule.