[audio:960.mp3]
Alors que les médias traditionnels focalisent sur un éventuel programme militaire nucléaire du gouvernement iranien, le silence règne sur les conditions de vie de la population de ce pays.
Plutôt que de scander des propos guerriers, nos ministres feraient mieux de réclamer le respect des droits humains et les droits fondamentaux du travail faisant l’objet de conventions dont l’Iran est signataire. Pourtant, ils restent silencieux quant aux dizaines de militants injustement emprisonnés, les attentats à la vie des leaders, les violences, les brimades, les intimidations aussi bien des travailleurs que de leurs familles, les descentes policières dans les locaux des syndicats, etc.
Mansour Osanloo et Mahmoud Salehi, deux syndicalistes iraniens emprisonnésSeuls d’autres syndicalistes viendront en aide aux syndicalistes iraniens. C’est exactement pour cela que les syndicats du monde entier ont décidé d’organiser une Journée Internationale de Solidarité avec les Travailleurs Iraniens le 6 mars prochain. Des initiatives auront lieu devant les ambassades et représentations de la République Islamique d’Iran dans différents pays. Des organisations saisiront leurs hommes politiques pour mieux prendre en charge la cause du peuple Iranien. Des syndicats manifesteront dans de nombreux pays pour la libération des militants syndicalistes comme Mansour Osanloo et Mahmoud Salehi, devenus de par leur courage, des symboles de la lutte pour la liberté en Iran.
Vous aussi
Agissez ! Dès aujourd’hui, envoyez un message de solidarité. Participez à la journée du jeudi 6 mars.

Pour en savoir davantage :
Fédération Internationale des Ouvriers du Transport
Confédération Syndicale Internationale
LabourStart
Syndicat Vahed – Iran (en anglais)