Le syndicat nord-américain SEUI réclame une enquête sur les pratiques sociales de Sodexo durant les Jeux Olympiques d’Hiver et les Paralympiques de Vancouver. Il lui reproche de nombreuses pratiques déloyales vis-à-vis des salariés qui se plaignent du non paiement d’heures supplémentaires, de formations inadéquates ou inadaptées aux postes tenus et même d’avoir été privés de nourriture et de boissons.

C’est le sens d’un courrier adressé au Comité d’Organisation des jeux (VANOC) faisant état de cas de non paiement des temps de formation, la remise tardive voire l’absence de remise des chèques en paiement des salaires, l’absence de rémunération d’heures supplémentaires, le rationnement des boissons et de la nourriture et des formations inadéquates d’hygiène et de sécurité alimentaire. Le syndicat demande une enquête pour mettre à jour le comportement social de Sodexo durant les jeux et pour confirmer les infractions rapportées par les salariés.

Le SEUI appelle Sodexo, qui avait embauché 900 salariés pour l’occasion, à traiter son personnel avec dignité, respect et « fairplay ».

Sources 1 2