[audio:782.mp3]
Le lundi 05 février, la CFDT a signé l’accord sur le temps de travail dans les hôtels cafés restaurants. Trois projets patronaux différents, ont été présentés aux organisations syndicales de salariés. L’un commun à l’UMIH/ SYNHORCAT et GNC, un autre de la FAGITH et encore un de la CPIH. La CFDT s’est positionnée favorablement sur le projet de l’UMIH du SYNHORCAT et du GNC. Ce dernier, en effet, a pris  en compte l’essentiel des revendications CFDT, à savoir : 
– la suppression du régime dérogatoire des heures d’équivalence dans la profession ; 
– l’instauration d’une majoration d’heures supplémentaires à partir de la 36ième heure de travail et une sixième de congé pour tous.

Par conséquent, cet accord a permis non seulement de constituer une avancée par rapport à l’avenant de juillet 2004 mais également à refléter fidèlement les positions que la CFDT a soutenues depuis sa saisine du Conseil d’Etat. Force est de constater que le pari a été gagné ! Les enjeux étaient de taille et la CFDT a su se montrer à la hauteur.

En effet, l’initiative de la saisine du Conseil d’Etat par la CFDT a finalement permis une renégociation à la hausse de l’avenant n°1 du 13 juillet 2004.

Surtout, la CFDT, lors des différentes négociations qui ont eu lieu afin d’aboutir à l’accord de 2007, a su ne pas s’écarter des priorités qui jusqu’ici étaient les siennes : la suppression des heures d’équivalence, la majoration des 4 premières heures à partir de la 36ième heure, de véritables jours de congés garantis et « sécurisés » pour tous !