Il faut le dire franchement ! Les résultats ne sont pas satisfaisants non seulement pour la CFDT mais pour (on ose parler pour elles) les 3 organisations syndicales présentes au premier tour en Ile de France. Vis-à-vis de la loi sur la représentativité, elles sont, certes, récompensées. Mais au vu des efforts consentis au quotidien et plus particulièrement, lors des négociations de la branche HCR, le compte n’y est pas !
Certes, il y a à considérer, les pressions hiérarchiques habituelles en faveur de l’abstention au premier tour. Pressions qui vont maintenant céder la place à celles, toutes aussi habituelles, en faveur des candidatures sans étiquette au second tour.
Compte tenu des enjeux, les « sans étiquette » ne seraient vraiment pas un bon plan ! S’intéressant quelques mois à la vente de chèques-cinéma pour ensuite disparaître dans les plans de promotion interne, ce ne sont pas ceux-là qui s’intéresseront à la défense de l’emploi après le démantèlement du groupe.
En effet, bien avant la fin du mandat de quatre ans, le groupe Accor, dont le modèle économique fait ses preuves depuis 30 ans, aura été clivé en deux véhicules d’investissements financiers avec toutes les conséquences sur les conditions de travail et de l’emploi que cela suppose. Suppressions de postes, limitation des salaires, gains de productivité pour les uns, profits rapides et conséquents pour les autres !
Seules les organisations syndicales ayant pignon sur rue sauront y faire face et parmi elles, la CFDT en première place. Mais « le baromètre » des élections professionnelles va jouer et leur crédibilité sera fonction de la participation des salariés.
A nos équipes dans les différents hôtels de faire passer le message !

Notes :
Si vous souhaitez être candidat sur les listes CFDT, il n’est pas trop tard. Contactez le syndicat.
Les tracts sont disponibles en téléchargement sur le site de la CFDT Accor.